Si vous avez un projet, vous pouvez le financer par vos économies. Seulement, lorsque l’investissement nécessite une grosse somme d’argent, vos fonds propres ne seront pas toujours suffisants. Pour ce faire, vous pouvez vous tourner vers les établissements bancaires ou les institutions financières. C’est à vous de frapper à leur porte pour exposer votre projet  afin d’obtenir la meilleure offre. Après, vous devrez présenter un dossier bien monté pour faire une demande de prêt.

Quelle demande de prêt pour votre projet ?

En plus du grand nombre d’établissements financiers, il existe aussi une très grande diversité de prêts. Avant de constituer votre dossier, il est important de comprendre ces différents crédits proposés par les institutions financières.

Le prêt bancaire à moyen ou à long terme sert à financer des nouvelles acquisitions mobilières ou immobilières. Vous aurez dans cette catégorie les différents crédits pour l’immobilier et il y a même ceux qui sont à taux réduit voire à taux zéro. Pour le remboursement, vous pouvez compter plusieurs années et il y a même des prêts qui vont jusqu’à plus de 7 ans.

Vous pouvez également opter pour le crédit-bail qui est destiné pour l’acquisition d’un bien mobilier ou immobilier. Ce qui fait la particularité de ce crédit est l’option d’achat qui accompagne le bien que vous louez sur une durée déterminée avant son acquisition.

Vous pouvez choisir la catégorie des crédits à court terme si vous avez besoin tout simplement d’une trésorerie. Vous pouvez le rembourser sur quelques mois.

Les critères de sélection de la banque sur une demande de prêt.

Avant de vous accorder un prêt, la banque ou l’institution financière vous demandera de constituer un dossier. Ce dernier va permettre au banquier d’étudier votre demande avant de donner ou non son accord. Votre banquier passera au peigne fin votre dossier et ne manquera aucun élément.

Plus votre situation financière est stable plus votre chance est élevée

Avant même de feuilleter votre dossier, le banquier vérifiera en premier lieu si vous êtes fiché FICP (fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers) ou non. Pour vérifier votre stabilité financière aussi, il vous demandera un justificatif de revenu de votre foyer, notamment vos dernières fiches de paie. Il est clair que plus vous gagnez, plus vos chances d’avoir le crédit sont élevées.

Pour la banque, la viabilité de votre projet avant toute décision

Si le crédit sert à financer un projet, le banquier vérifiera également sa viabilité. Un projet trop ambitieux risque d’être refusé auprès d’une banque. Alors, il est important de rester réaliste dans le projet que vous allez présenter. Il faudra étudier tous les risques qui y sont liés et prévoir des solutions.

L’apport personnel, un critère qui joue en votre faveur

Dans toute la liste des conditions d’octroi, la banque peut également exiger un apport personnel. Cette somme que vous investissez dans le projet montrera que vous vous êtes impliqués. La plupart des crédits demandent un apport minimum de 25 à 30 % du coût du projet. Si vous n’avez pas assez d’économies, vous pouvez toujours négocier auprès de votre banquier et il ne faut pas aussi baisser les bras, car il existe des crédits qui ne demandent aucun apport personnel.

Votre âge et votre état de santé, des informations personnelles traitées au cas par cas

Vous vous demandez s’il est nécessaire d’informer ou non votre banquier de votre état de santé. Sur le plan théorique, votre âge et votre santé ne sont pas des critères à prendre en compte pour l’octroi du crédit. Cependant, l’institution financière ou l’établissement bancaire exigera de prendre une assurance d’un emprunt et vous aurez un questionnaire de santé à remplir. Si vous n’êtes pas en pleine forme, si vous êtes trop jeune ou trop âgé, les frais de cette assurance peuvent être élevés et si vos problèmes de santé sont trop importants, le banquier peut refuser votre demande.

Partager