Beaucoup considèrent la retraite comme une liberté, l’arrêt de travail après plusieurs années dans la vie active. Les salariés, ils ont droit à la retraite minimum. C’est une allocation qui garantit un revenu minimum de retraite à toutes les personnes de plus de 65 ans. Pour en bénéficier, il existe plusieurs conditions.

Une retraite minimum est accordée à toute personne ne percevant pas une pension complète. Accordé selon le potentiel de la personne. La retraite minimum est désormais appelée Majoration Solidarité Seniors. Ce n’est pas automatique, mais vous devez en faire la demande auprès de la caisse de retraite pour en bénéficier.

La retraite, l’arrêt de la vie active

La retraite est le moment où un salarié cesse de travailler. Généralement accordée après l’âge de 60 ans. A partir de 2017, l’âge sera porté à 62 ans. De nombreux ex-employés profitent de cette période pour partir en excursion et se détendre de leur quotidien. Certains déménagent, d’autres trouvent un autre travail comme un travail indépendant ou à son propre compte.

Après la retraite, les retraités continuent de recevoir de l’argent. Les pensions des personnes âgées sont garanties par le rendement des actifs. Le système adopté en France est une retraite par répartition. Elle est obligatoire et collective. Les salariés initient des cotisations trimestrielles ou annuelles à la caisse de retraite. Au fil du temps, les retraités recevront des cotisations sous forme de retraite.

Le minimum vieillesse, un revenu pour votre retraite

La retraite minimum ou le minimum vieillesse est désormais connue sous l’appellation Allocation de Solidarité pour les Personnes Âgées ou ASPA. Elle s’applique à toutes les personnes âgées de 65 ans et plus. Pour les personnes invalides, inaptes, les anciens combattants, les mères de famille ouvrière, la retraite minimum est accordée à partir de 60 ans.

C’est un montant minimum de pension versé aux personnes âgées pour assurer un niveau de vie. L’ASPA est un bon choix si vous ne payez pas assez pour un régime de retraite qui vous permettra de profiter d’un revenu décent à la retraite.

Elle a remplacé le minimum vieillesse qui renferme plus d’une dizaine d’allocations. Désormais, il n’y a plus d’allocation au vieux travailleurs salariés ou non-salariés, allocation aux mères de famille, de secours viager ou autres. L’ASPA recouvre déjà tous ces types d’allocations.

Retraite minimum, quelles différences avec les autres types de régime

La retraite minimum se différencie des autres régimes de retraite par ses caractéristiques. En effet, elle est composée de :

  • Une retraite versée par le régime assurance vieillesse
  • Une allocation non contributive versée sans contrepartie de cotisations
  • Une retraite complémentaire, selon le profil
  • Une allocation supplémentaire versée par le Fonds de Solidarité.

A ces caractéristiques s’ajoutent quelques particularités. La retraite minimum est différente des autres car :

  • Elle est versée sans tenir compte des nombres de trimestres validés.
  • Elle est attribuée sous condition de ressources, y compris toutes autres ressources telles que loyer ou le revenu du capital.
  • Les sommes versées au titre de l’ASPA sont en partie récupérables sur la succession au décès de l’allocataire. Mais cela n’arrive que si l’actif net de la succession dépasse 39 000 euros. C’est l’Etat ou les organismes sociaux qui demandent la récupération dans l’actif successoral. Vous pouvez par contre demander que la récupération sur la succession soit reportée au décès du conjoint survivant.
  • Dans les mêmes conditions qu’un salaire, la retraite minimum est cessible et saisissable.

Retraite minimum, les conditions pour en bénéficier

Pour bénéficier d’une allocation de Solidarité pour les Personnes Agées, vous devez remplir certaines conditions :

  • À propos de l’âge 

Vous devez avoir 65 ans et plus. Si vous êtes inapte, invalide, mère de famille ouvrière ou ancien combattant, vous pouvez demander l’ASPA entre 60 et 65 ans.

  • Les conditions de résidence 
  • Vous devez résider en France et y avoir votre domicile principal ;
  • Vous devez avoir séjourné plus de 6 mois en France au cours de l’année de versement de l’allocation.
  • Si vous étes étranger, vous devez détenir un titre de séjour en cours de validité au moment du versement de l’allocation.
  • Conditions sur la pension de retraite

Vous devez avoir demandé la liquidation de la pension de retraite.

  • Conditions de revenus 

Pour bénéficier de l’ASPA, vous devez avoir des revenus inférieurs aux plafonds de ressources légaux. Ces plafonds sont fixés depuis avril 2016 :

  • À 800 euros par mois soit 9 600 euros par an pour une personne seule.
  • 1242 euros par mois soit 14 904 euros par an pour un couple.

Ce montant entre en vigueur jusqu’en avril 2017 et peut légèrement augmenter par décision du gouvernement.

  • Conditions de biens 

Les biens mobiliers et immobiliers reçus en donation sont aussi considérés comme des biens qui produisent des revenus. Ces revenus sont évalués à 3 % de la valeur vénale.

Lorsque vous remplissez toutes ces conditions, vous pouvez bénéficier de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées.

Retraite minimum, ASAP, quelles sont les démarches à entreprendre ?

À la retraite, vous ne bénéficiez pas automatiquement de la retraite minimum. Vous devez en faire une demande.

  • Adressez-vous à votre Caisse de retraite et remplissez un formulaire de demande d’Allocation de solidarité pour Personnes âgées.
  • Si vous êtes veuf ou veuve, vous devez vous adresser à la Caisse de retraite de votre conjoint.
  • Après avoir reçu votre formulaire de demande, la Caisse de retraite va étudier vos ressources pendant les trois derniers mois précédant la demande.
  • Si vos ressources dépassent le plafond de l’ASPA, la Caisse de retraite va faire la moyenne de vos revenus pendant les 12 derniers mois. La caisse retiendra la somme la plus favorable.
Partager