Le camping est une activité de détente idéale à pratiquer en plein air, en utilisant une tente ou une caravane. Toutefois, vous ne pouvez pas établir votre campement n’importe où. Camper en dehors des zones réservées à cet effet,  c’est faire du camping sauvage. Si la loi française n’en parle pas beaucoup, des réglementations sont tout de même à respecter.

Législations et réglementations sur le camping

La pratique du camping, en dehors d’un terrain dédié pour cette activité, est interdite par la loi. En effet, des législations et réglementations stipulent que le camping ou le bivouac sont interdites là où elles ne sont pas autorisées. Le camping sauvage est toléré, mais dans certaines zones, il est soumis à des réglementations. Les motifs peuvent être d’ordre environnemental, commercial ou esthétique. L’interdiction peut être décrétée pour des raisons de sécurité et de salubrité publiques.

Le décret n°2015-1783 du 28 décembre 2015 relatif à la modernisation du Plan local d’urbanisme stipule quelques sections sur l’interdiction de camper dans certains endroits.

Les lieux interdits au camping

La pratique du camping est interdite dans les lieux suivants :

  • Les bois, les forêts, les parcs classés comme étant des « espaces boisés à réserver » ou réserves naturelles.
  • Les sites classés, inscrits ou protégés (ou en instance de classement).
  • Les chemins, routes et voies publiques : même si le campement est temporaire.
  • Sur les bords, rivages de mers (à moins de 300 mètres).
  • A un lieu situé à moins de 200 mètres d’un lieu de prélèvement d’eau potable.
  • A moins de 500 mètres d’un monument historique ou d’un site classé zone de protection du patrimoine et de la nature.
  • Dans les secteurs sauvegardés, dans le champ des visibilités des édifices historiques.

La pratique de camping est aussi soumise à quelques règlementations et réserves dans certains endroits :

  • Dans les parcs nationaux, le camping sauvage est interdit. Le bivouac est autorisé sous certaines conditions, mais cela diffère d’un parc à un autre. Par exemple : pour le Parc national des Pyrénées, le bivouac est autorisé à une distance d’une heure de randonnée des frontières et des points d’accès routiers entre 19 h et 9 h. Au Parc national de Port-Cros, par contre, il est formellement interdit de bivouaquer.
  • Dans les parcs régionaux, le camping sauvage est aussi interdit. Le bivouac est autorisé sous conditions.
  • Dans les propriétés privées : La loi interdit le camping dans ces genres d’endroits sauf si vous obtenez l’autorisation du propriétaire.
  • Dans les zones d’urbanisme : il est possible que certaines zones ou mairies interdisent le camping. N’oubliez pas de regarder les affichages et panneaux.

Conseils sur le camping sauvage et le bivouac

Le camping a beau être une activité intéressante. Toutefois, il est primordial de respecter l’environnement. Pour le bon déroulement du camping, voici quelques règles à suivre :

  • Respecter l’espace de vie ;
  • Ne rien laisser traîner autour du camping : déchets, affaires personnelles et équipements doivent se trouver sous la tente.
  • Minimiser l’installation avec une tente peu encombrante ;
  • Réduire les bruits pour ne pas créer de la nuisance sonore ;
  • Effacer les traces de passage au moment du départ.
Partager