Comment réduire sa facture d’électricité chez soi ? Il existe un moyen simple d’économiser de l’énergie. Si vous n’avez encore trouvé aucune raison de remplacer votre ancien réfrigérateur, lave-linge ou lave-vaisselle de classe D, sachez que les nouveaux modèles se proposent maintenant avec une classe A, A+, A++ ou A+++. En effet, pour permettre aux ménages de réaliser des économies d’énergie substantielles, les marques proposent actuellement des modèles dotés de technologies moins énergivores.

Entre un appareil neuf et un modèle ancien, la consommation électrique peut être divisée par 6. Pour permettre de choisir facilement en fonction des performances énergétiques de chaque modèle, l’Union européenne a mis à jour les normes d’étiquetage énergétique en 2011. Quelles économies sont reflétées par ces nouvelles classes énergétiques ? Le point pour bien réaliser le remplacement de vos anciens appareils électroménagers.

L’étiquette énergie : des achats économiques à la clé

Le nouvel étiquetage-énergie mis en place par l’UE en 2011 vise à répartir les appareils électriques et électroménagers actuels en différentes classes énergétiques. Ces dernières prennent en compte leurs performances et leurs impacts environnementaux.

Des classements énergétiques

Les étiquettes actuelles répartissent les appareils en 10 classes énergétiques. Celles-ci sont codées en couleur, du vert au rouge pour les plus énergivores. Les matériels qui offrent plus de performances tout en consommant moins sont catégorisés A+++. Ceux qui consomment le plus d’électricité font partie de la classe D. Il est fréquent de rencontrer des modèles équivalents en fonctionnalités, mais qui se différencient grandement quant à leurs consommations électriques. Par exemple, les appareils électroménagers de classe A+++ permettent de réaliser entre 30 % et 60 % d’économie énergétique par rapport à un autre de classe A. La différence moyenne de consommation entre chaque classe est de 20 %.

Des indications sur les économies réalisables

Les consommations électriques sont affichées sur les étiquettes énergétiques. Elles sont indiquées en kWh/année. Pour se faire une idée des économies possibles, sachez qu’1 kWh coûte environ 0,25 €. Pour les appareils de lavage, la consommation annuelle en eau est également indiquée.

Économiser avec un nouveau réfrigérateur

Le réfrigérateur fonctionne 24h/24h tous les jours de l’année. Choisir un modèle moins énergivore permet ainsi de réduire la facture électrique. Comment faire ?

Pourquoi choisir un frigo de classe A+ au moins ?

La durée de vie d’un réfrigérateur est longue et permet d’amortir une partie de son prix d’achat sur le long terme, en faisant des économies d’électricité. En fonction du choix de la classe énergétique, l’amortissement peut ainsi se faire plus ou moins longuement. Néanmoins, la législation ne permet plus aux fournisseurs de distribuer des modèles de classe A et inférieure.

A titre de comparaison, un réfrigérateur de classe A+++ consomme entre 50 % et 70% d’électricité de moins qu’un modèle de même capacité classé A. Entre des modèles de classe A+ et A++, l’investissement permet de profiter d’une économie moyenne de 170 € sur 10 ans. Pour des modèles plus anciens, la consommation énergétique peut facilement tripler. Par exemple, un réfrigérateur de 250 litres de classe C consomme en moyenne 600 kWh par an, soit environ 66 €. En revanche, le même modèle de classe A+ consomme 200 kWh par an, soit environ 22 €. Ainsi, le remplacement d’un ancien appareil de classe D vous permettra de faire de réelles économies.

D’autres raisons pour remplacer son ancien réfrigérateur

La classe énergétique des réfrigérateurs prend également en compte le type de froid mis en œuvre, la température la plus basse et la capacité. Par rapport aux réfrigérateurs à froid statique et brassé, les modèles à froid ventilé sont les plus performants et sont au moins classés A++. Cela permet d’avoir une meilleure conservation des aliments. De plus, les nouveaux modèles sont également plus silencieux.

Pour bien choisir un réfrigérateur, la classe climatique indique la température idéale pour garantir les performances affichées par le constructeur. En dehors des températures indiquées, l’appareil va consommer plus d’énergie pour maintenir sa température intérieure. Actuellement la classe climatique N, permet de faire fonctionner normalement les réfrigérateurs entre 16 à 32°C.

En fonction des besoins, les nouveaux modèles peuvent aussi proposer de nombreuses options comme le dégivrage automatique, la distribution de glaçons, etc. D’autres sont même connectés au Smartphone et peuvent transmettre une liste d’achat en fonction des produits manquants.

Un nouveau lave-linge : des avantages à coup sûr !

Plus de 90% des Français possèdent un lave-linge. Actuellement, les progrès technologiques permettent de profiter de modèles plus performants et moins énergivores.

Des appareils de classe A+ et supérieure

Les modèles de lave-linge de classes énergétiques F et G ont entièrement disparu pour faire place aux classes A+, A++ et A+++. La loi n’autorise plus la commercialisation des classes A et inférieures.

Néanmoins, tous les modèles actuels qui proposent une capacité de 3 kg et plus doivent proposer une capacité d’essorage équivalente à la classe A. Par rapport aux anciens modèles, la vitesse d’essorage actuelle dépasse ainsi 1000 tours/minutes. Cette performance est également renforcée par des capacités de lavage dépassant maintenant les 11 kg. Pour une telle efficacité, la consommation énergétique des modèles récents a également baissé. Ainsi, par rapport à un lave-linge de classe C, un modèle de classe A+ permet de réduire d’environ 60 % la facture d’électricité. Les niveaux de consommation indiqués sur les étiquettes énergétiques de ces appareils sont calculés sur la base de 220 cycles par an.

Des lave-linge économes en eau

Un modèle de lave-linge récent va permettre de laver plus de linge à la fois, avec des cycles plus courts. De plus, les constructeurs proposent maintenant des modèles bien moins bruyants que leurs prédécesseurs. Mais l’économie en eau est également l’un des principaux progrès proposés par les lave-linge récents. En effet, ces nouveaux modèles permettent d’économiser environ 1000 litres d’eau par an. Les progrès réalisés en matière de moteur permettent aussi à ces appareils de profiter d’une plus grande longévité.

Les avantages de remplacer son ancien sèche-linge

Le sèche-linge est l’un des appareils électroménagers les plus énergivores. En effet, sa consommation électrique peut facilement dépasser les 500 kWh/an pour un modèle de classe C. Les indications données sur les étiquettes énergétiques sont également calculées sur une base de 280 cycles par an.

Les sèche-linge récents : moins énergivores

Les anciens modèles de sèche-linge sont généralement à évacuation. Ils sont au niveau C dans le classement énergétique. Avec une utilisation moyenne de 280 cycles par an, la facture annuelle d’électricité peut ainsi dépasser les 100 €. Les modèles à condensation peuvent, pour leur part, être plus pratiques. Ils peuvent être classés A+ ou A++ et ne consomment que 250 kWh/an. Les appareils les plus récents fonctionnent avec une pompe à chaleur et permettent de diminuer la facture électrique de 60 % avec la même fréquence d’utilisation. Ces modèles consomment moins de 260 kWh/an et sont généralement classés A+, A++ ou A+++. De plus, ces modèles disposent d’un condensateur à nettoyage automatique, pour gagner du temps et profiter de performances stables.

Des options plus pratiques dans les nouveaux sèche-linge

Les nouveaux modèles de sèche-linge sont munis d’un dispositif qui mesure le taux d’humidité du linge. Lorsque celui-ci est sec, l’appareil est ainsi arrêté automatiquement pour permettre plus d’économie énergétique. De nombreux programmes de séchage sont également disponibles, pour mieux respecter la fragilité de certains textiles. Certains modèles proposent aussi un programme de départ différé, pour programmer la mise en route automatique aux heures creuses.

Cependant, la plus grande différence par rapport aux anciens modèles réside dans la vitesse de rotation du tambour, laquelle peut maintenant atteindre plus de 1000 tours/minute. Cela permet de sécher le linge sans devoir la chauffer à une température très élevée qui peut détériorer le textile. Toutes options disponibles sont maintenant accessibles depuis des écrans, pour une plus grande facilité d’utilisation.

Partager